Le bon, la brute et le truand

Classé dans : Movies | 0

L’arrivée de Tuco Benedicto Pacífico Juan María Ramírez (the Ugly) dans un pueblo andalous typiquement « western spaghettis », transformé depuis en un lieu de tournages pour de nombreux films.

Au milieu du XXème siècle l’Andalousie avait attiré de nombreux réalisateurs de western, car cette région, moins couteuse que les Etats-Unis, avait en plus le mérite, d’un point de vue climatique, d’être similaire aux deserts américains.

The Good, the Bad and the Ugly
Oasis MiniHollywood Tabernas 1966 – 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.